Blog

Weday's / Les Trablablas  / Aujourd'hui, on enterre ta vie de jeune fille !

Aujourd'hui, on enterre ta vie de jeune fille !

Il y a quelques semaines, je découvrais dans ma boîte mail le témoignage hors du commun de Audrey … J’ai décidé de vous le faire partager aujourd’hui !

Audrey et Lou sont amies depuis plusieurs années. Et puis un jour …

« Tu veux bien organiser mon Enterrement de Vie de Jeune Fille ? » 

Waouh !!!! Une grande première ! J’étais toute excitée ! L’idée même de devoir trouver des gages farfelus, un déguisement de folie et des activités mémorables me rendait complètement inspirée.

Je voulais quelque chose de différent. Lou aussi. J’entends par là : EXIT la revente de capotes goût fruit de la passion déguisée en péripatéticienne dépravée, et pour finir, terminer la soirée ivre morte en boîte de nuit, buvant cul sec de la tequila dans un verre-zigounette. P-I (Pas Intéressée)…

HALLELUJAH ! J’avais son déguisement : Une princesse! Avec toute la panoplie qui va avec. Je rigolais déjà en imaginant sa tête devant son « relooking » !

Un thème pour la journée …….. Les 7 péchés capitaux !! Il y avait de quoi faire ! J’ai triché un peu en transformant les définitions de quelques péchés pour coller aux activités.

TADAMMM !!! Le planning est enfin prêt :

7h00 du matin : Avant toute chose, on se devait de réveiller les tourtereaux … Tout en douceur ? C’est ce qu’il pensait ! Et BIM ! Première surprise : Réveil aux pétards par les garçons et les filles (Ndlr. Son jules a aussi droit à un EVC le même jour).

Quelques minutes plus tard, on entraîne notre victime dans une autre pièce. Chaque péché était révélé par une enveloppe qu’on remettait à Lou avant chaque activité. Ainsi, elle pouvait réfléchir sur le trajet à quelle sauce on allait la manger !

L’orgueil 
Le déguisement : Une écharpe « J’enterre ma vie de jeune fille » rose bonbon, un diadème tout mimi assorti à sa baguette et un petit chariot hyper tendance #ironie. Mais une princesse sans ses gants n’est pas une princesse ! Elle était ravie (Ndlr on était fin juin avec un grand soleil prévu pour la journée ! AHAHAH #Riresatanique).

Puis, le sac ! Lou n’a que quelques secondes, chrono à l’appui, pour aller chercher des objets en rapport avec les activités de la journée… ou pas ! (une louche, une serviette, du dentifrice, une râpe à fromage …)

8h45 : Nous laissons Jules et ses amis, dernier bisou à son « namoureux » et nous prenions la route.

La paresse
Bon là elle pensait que c’était #sympathiqueonvaselacoulerdoucetoutelajournée. Pas du tout ! Mon côté #petitdiable cache bien son jeu. Pendant qu’elle se faisait un soin et une manucure, ces « disciples » se faisant également les ongles, je préparais déjà mon coup suivant ! En sortant de l’institut, Lou était maquillée telle une vraie princesse par les esthéticiennes, on est allé s’installer un peu plus loin. Que les professionnelles de l’institut m’excusent, j’ai massacré leur boulot en remaquillant Lou avec un magnifique bleu turquoise étalé grossièrement avec un rose fushia. Il fallait quand même donner le ton ! 

12h30 La gourmandise 
Après la séance « maquillage-sauvage » devant l’institut, j’ai vu dans les yeux de Lou qu’elle se demandait ce qu’on allait bien lui faire faire ! Direction un cours de cuisine/dégustation entre filles. Bon là, encore un #oufjesuistranquilleencoreunpeu pour Lou. Raté ! On l’a équipée d’un magnifique bavoir « Future mariée » pour toute l’activité. 

L’avarice
Pendant 2h, on l’a baladé dans les rues du centre-ville avec  une feuille de route que Lou devait suivre. Signature d’un t-shirt par les passants, écrire « je t’aime » à la craie par terre, se faire payer un verre, récolter des sous, demander la recette du bonheur aux passants, trouver dans un magasin un rouleau à pâtisserie dédicacé par les amies … 

La luxure
Je crois que c’est le péché dont je suis la plus fière ! On lui a bandé les yeux et on l’a mise face à une limousine noire qui était à nous pendant environ 1h. Effet garanti ! Le chauffeur a fait un parcours  jusqu’au Casino ! Là, on a fait des équipes et on s’est bien rempli les poches !

La colère
Une activité « énervée » donc. Un karting par exemple ? Lou s’est alors transformée en Schumacher le temps de quelques tours de pistes avec nous. Et qui c’est qui a gagné la coupe ? La princesse bien sûr !

L’envie
On a terminé la journée sur une note d’émotion. On a retrouvé les garçons au domicile des futurs mariés. Ce péché était plutôt l’envie d’être entourée de ses ami(e)s et de finir une journée mémorable autour d’un verre (ou deux !). Emotion oblige, on a demandé à Lou d’enterrer une boîte à souvenirs remplie d’objets de ces amies (une photo ou un objet-souvenir). A déterrer le jour de la naissance de son premier enfant !

Et le tout filmé et photographié dès 7hOO du matin, puis mis sur DVD pour un souvenir à garder précieusement.

Lou était très contente et je pense qu’elle s’est bien éclatée !

Au final, ce ne sont pas les activités hors de prix qui feront la réussite de la journée. Ce sont les bons moments partagés ensemble avant le grand jour. Des moments où Lou a été au centre de toutes les attentions. Une journée inoubliable. Parce que les moments où l’on est heureux ne sont-ils pas encore meilleurs quand ils sont partagés ? « 

Continuez à faire comme Audrey ! Envoyez-moi vos histoires, vos anecdotes, …
Et qui sait ? Je publierai peut-être votre témoignage sur le blog ! 🙂

Et tralala …