Blog

Weday's / Bordeaux  / Les coutumes étrangères lors d’un mariage – 3° édition

Les coutumes étrangères lors d’un mariage – 3° édition

Les coutumes étrangères lors d’un mariage – Troisième édition

Si vous avez aimé les deux premières éditions des coutumes étrangères lors des mariages, vous allez sûrement être ravie de découvrir cette troisième et dernière édition de l’été 2020 ! Pour ce dernier voyage, je vous emmène vivre votre rêve américain, mais aussi sous le soleil péruvien et dans un pays d’Europe très atypique. Êtes-vous prêts? Let’s go !

Embarquons tout d’abord pour les Etats-Unis. Dans ce pays où tout paraît possible, nous pouvons découvrir de nombreuses traditions de mariage. Une coutume bien particulière n’échappe jamais à l’heureux jour : il s’agit de la tradition des demoiselles d’honneur. En effet, nous pouvons remarquer qu’à chaque mariage américain, il y a obligatoirement une ribambelle de demoiselles d’honneur. Ces dernières sont choisies avec précaution. Effectivement, celles que l’on appelle les « bridemaids » (demoiselles d’honneur en français) jouent un rôle très important dans l’organisation du mariage, mais aussi le jour-J. Il est vrai qu’elles ont pour mission de conseiller, d’accompagner et d’épauler la mariée dans toutes les étapes de l’organisation de son mariage. Elles apportent la bonne humeur et encaissent le stress à la place de l’heureuse élue. Le jour-j, elles occupent également une place très importante car ce sont elles qui aident la mariée à se préparer, qui lui organisent des surprises et qui font d’elle la reine pour cette journée si incroyable ! Il convient de rajouter que, souvent, la mariée prévoit des tenues identiques pour ses bridemaids telles que des pyjamas le temps de la préparation, et des robes de cocktail de couleur commune, pour le reste de la journée.

LES COUTUMES ÉTRANGÈRES LORS D’UN MARIAGELa tradition veut que le marié, lui aussi, soit accompagné durant toute cette période puisqu’il dispose de ce que l’on appelle des « best-men » (garçons d’honneur en français).

Maintenant, il est grand temps de prendre un vol en direction du Pérou! Pays d’Amérique latine, ce pays dispose d’une importante richesse culturelle. Ses mariages sont donc comblés de traditions. Toutefois, deux en particulier ont retenues mon attention.
Commençons par la cérémonie appelée la cérémonie du « Despacho ». Cette cérémonie est très sacrée pour les Péruviens. Durant environ une heure et demie, les mariés ainsi que leurs convives vont prier et faire des offrandes à leurs dieux. Les offrandes sont généralement de l’encens, du vin, du sucre, ou bien encore des feuilles de coca. Ces offrandes sont déposées dans le Despacho. Ensuite, les invités du mariage viennent, chacun leur tour, faire un voeux pour les futurs époux dans des feuilles de coca. Le Despacho sera alors brulé pour que les voeux montent au ciel avec la fumée, et soient absorbés par la terre de par les cendres. Cette cérémonie très spirituelle a donc pour objectif de porter chance au nouveaux mariés et de leur apporter tout le bonheur possible.

Ensuite, j’aimerais vous partager une seconde tradition péruvienne de mariage que je trouve très sympathique et originale. On appelle cette tradition « Cintas de torta » (ruban de gâteaux, en français). Cette coutume est assez simple. Des rubans ressortent du gâteau des mariés, les jeunes filles célibataires qui assistent au mariage ont pour mission de s’emparer d’un ruban et de la tirer. À un de ces rubans, un anneau est accroché. Selon la tradition, la jeune fille qui tire le ruban auquel est accroché l’anneau sera la prochaine à se marier. Vous l’aurez compris, cette tradition équivaut au traditionnel « lancé de bouquet » des mariages français.

Enfin, la dernière destination de notre tour du monde de cet été 2020 n’est autre que la Roumanie. Dans ce pays européen très atypique, ce ne sont pas les traditions qui manquent aux mariages. Effectivement, les mariages roumains suivent à la lettre tout un processus d’enchainements de traditions très précis. Parmi ces nombreuses traditions, j’ai décidé de vous en présenter deux d’entre elles, celle dite du « kidnapping » et celle du « voile ».

Commençons par la tradition du kidnapping. Aussi étonnante qu’elle puisse paraître, cette tradition consiste à ce que certains convives hommes enlèvent la mariée lors de la soirée du mariage. Une fois l’annonce du kidnapping faite, le marié se met à la recherche de sa promise et n’a qu’une seule idée en tête : la retrouver pour prouver qu’il est digne d’elle. Une fois qu’il réussit sa mission, pour récupérer sa femme, il doit payer une rançon; il s’agit en général de bouteilles d’alcool.

Puis, penchons-nous maintenant sur la tradition du voile. Lors d’un mariage roumain, la marraine de la mariée a un rôle bien précis à jouer. Elle se voit confier de nombreuses tâches, dont une qui se révèle être une des plus importantes : enlever le voile de la mariée lors de la soirée du mariage et le remplacer par un foulard. Ce signe, très symbolique, signifie que la mariée est fin prête à vivre sa vie de femme épanouie, avec à ses côtés l’homme de sa vie. C’est en quelque sorte le passage de jeune femme au statut de femme mariée. Par la suite, la mariée doit choisir une femme parmi ses convives à qui elle confiera son voile. Cette dernière sera alors, selon la tradition, mariée dans l’année qui suit.

LES COUTUMES ÉTRANGÈRES LORS D’UN MARIAGEAinsi, nous pouvons constater que bien que le mariage est un heureux évènement que l’on retrouve dans le monde entier, sa mise en scène et sa symbolique varie selon les pays et leur culture.

J’espère que ces trois éditions d’articles vous ont plu, et qu’elles vous auront fait voyager. Je vous dis à l’année prochaine pour un nouveau tour du monde !

Et Tralala…

LES COUTUMES ÉTRANGÈRES LORS D’UN MARIAGE

LES COUTUMES ÉTRANGÈRES LORS D’UN MARIAGE

LES COUTUMES ÉTRANGÈRES LORS D’UN MARIAGE